This website uses cookies

We use cookies to give you the best website experience. This includes cookies that are necessary for the operation of the site and for the management of our commercial business goals, as well as those that are used only for anonymous statistical purposes. You can decide for yourself which categories you want to allow. Please note that based on your settings may not all functionalities of the site are available. Further information can be found in our privacy policy.
Details

Necessary cookies help to make a website usable by enabling basic functions such as page navigation and access to secure areas of the website. The website may not function properly without these cookies.

NameProviderPurposeExpiry
modxcmssession technik-museum.de The cookie is required for secure login and detection of spam or website abuse. Session
PHPSESSID technik-museum.de The cookie is required for secure login and detection of spam or website abuse. Session
frontend technik-museum.de Necessary for the assignment and storage of the shopping cart in the shop. Session
frontend_cid technik-museum.de Necessary for the assignment and storage of the shopping cart in the shop. Session
external_no_cache technik-museum.de Technically necessary cookie for the performance of the website. Session
cmnstr technik-museum.de Saves the consent status of the user for cookies. 1 year

Statistics cookies help website owners understand how visitors interact with Web pages by collecting and reporting information anonymously.

NameProviderPurposeExpiry
_ga Google Registers a unique ID that is used to generate statistical data about how the visitor uses the site. 2 years
_gat Google Used by Google Analytics to limit the request rate. 1 day
_gid Google Registers a unique ID that is used to generate statistical data about how the visitor uses the site. 1 day

Véhicule Expérimental Brutus

Après la Première Guerre mondiale, de nombreux moteurs d'avions étaient disponibles, parce que l'Allemagne ne pouvait pas disposer d'avion. C'est ce que les amateurs de sport automobile britanniques attendaient. Brooklands, le circuit de course automobile le plus ancien au monde dispose de deux virages relevés. Il y fallait de la puissance. Rien n'était plus simple que de monter un moteur d'avion sur un vieux châssis et de l'utiliser pour les courses. Les freins n'avaient pas autant d’importance pour les virages relevés de Brooklands, de sorte qu'un seul frein de roue arrière était normal.

Le véhicule expérimental « Brutus » utilise comme base un châssis avec une transmission à chaîne de 1907, ce qui avait été utilisé pendant une période par une brigade de pompiers américaine. Celui-ci est équipé d'un moteur d'avion BMW 12 cylindres avec une cylindrée de près de 47 litres (de la 1re guerre mondiale).

La particularité du moteur d'avion BMW VI, outre ses six bielles principales et auxiliaires, était sa conception qui était très à la mode à l'époque, parce qu'elle représentait un gain de place et de poids. En raison des différentes longueurs de bielle, chaque cylindre sur le côté droit dispose de quatre litres de cylindrée, ceux du côté opposé, seulement de 3,82. Ce qui donne une cylindrée de moteur totale de 46,92 litres. Le moteur BMW développe une puissance continue de 550 ch à 1 530 tours/minute et une puissance en crête de 750 ch à 1 700 tours/minute. Sa consommation en carburant est d'environ deux fûts d'essence super par année. Pendant la Première Guerre mondiale, ce moteur équipait les bombardiers lourds et fut utilisé jusque dans les années 30, entre autres, pour les hydravions Wal.

L'entraînement du moteur s'effectue par la boîte de vitesses pourvue de trois rapports et une transmission à chaîne sur l'essieu arrière. Les freins n'agissent que sur l'essieu arrière. L'automobile ne dispose pas de cloison de séparation entre le compartiment moteur et l'habitacle. Le pilote est assis directement derrière le moteur, dont les pièces en mouvement (par exemple, le volant d'inertie) ne sont séparées de la cabine que par une grille. De ce fait, le pilote est exposé plus ou moins directement et sans protection à la chaleur des gaz d'échappement ainsi qu'à toute éventuelle fuite du moteur.

Cela n'affecte pas l'attrait que suscite ce véhicule qui peut atteindre une vitesse de plus de 200 km/h à bas régime. Sur l'ovale à grande vitesse de la piste d'essais Bosch de Boxberg et ses deux virages relevés, le Gallois, Roger Collings, l’a conduit à 200 km/h. À part Roger, personne n'avait jamais osé.