Benetton-Renault B195

Le 23 août 1991, un jeune pilote faisait son entrée en Formule 1, et allait bientôt s'inscrire dans l’histoire de la compétition. Eddie Jordan a donné à un certain Michael Schumacher l’occasion de s'initier au Grand Prix dans son équipe de Formule 1. Celui-ci lui a bien rendu et a piloté la Jordan Ford sur le circuit belge de Spa-Francorchamps se qualifiant rapidement à la septième place. Des dommages à l'embrayage ont malheureusement mis fin à son envol lors des courses suivantes.

Malgré cette brève apparition, l'attention de Flavio Briatore s'est portée sur les jeunes Allemands. Le patron de l'équipe Benetton était à la recherche d'un jeune pilote ambitieux qui pourrait courir dans l'année aux côtés de son pilote Nelson Piquet. Dans une stratégie éclair, il débauche Schumacher de la Jordan pour le faire signer chez Benetton. Cela a marqué la fin du triple champion du monde. Schumacher s'est révélé meilleur que l'ancienne star si bien que, après la saison 1991, il disparaît de la scène de la Formule 1 et se retire dans le championnat américain CART.

L'année suivante, Michael Schumacher dispute sa première saison complète de Formule 1. Au final, il remporte à sa place 53 points de championnat, une première victoire au Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps et la troisième place au classement des pilotes. Après une autre année d'apprentissage et une quatrième place, le moment vient enfin en 1994 pour Michael Schumacher, de devenir le premier pilote allemand champion du monde de Formule 1. Seulement un an plus tard, il réussit à reproduire cette prouesse à bord de la Benetton B 195 présentée ici.

Données techniques :
Année de construction : 1995 | moteur à aspiration naturelle Renault : 3 litres / Cylindrée V-10  / 700 CV

Livestream